Rechercher

Prendre un moment pour soi

Dernière mise à jour : 8 avr. 2020

Un moment pour soi


Pour qui ?

C’est pour les faibles (ou ceux qui ont la force d’avouer leurs faiblesses!). Ceux qui marchent pieds nus (et massent tout leur corps en même temps, séance de réflexologie plantaire gratuite !). Les illuminés (ou ceux qui contemplent la nature et s’émerveillent). Les flemmards (ou ceux qui prennent le temps de vivre, et non de survivre). Les roudoudous et autres mashmallows du monde des bisounours (ou ceux qui aiment voir la vie du bon côté, ceux qui sont prêts à modifier leur mode de vie car, oui la planète évolue et vaudrait mieux évoluer avec elle).


A quoi ça sert ?

C’est pour se masturber le cerveau, se flatter. Se regarder le nombril et faire la danse du ventre (vive le nombrilisme !). Une fois qu’on aura bien regardé tout notre corps, on pourra écouter ce qu’il a à nous dire. Oui, le corps parle, du moins, il envoie des signaux, des signes, des messages. Ça, c’est dans le cas où on le laisse s’exprimer et on est à l’écoute. On abandonne le pilotage automatique et on lâche prise.

Un moment pour soi, c’est tout d’abord un retour à soi pour être plus à l’écoute de ses besoins, pour être plus en harmonie avec notre intérieur et l’extérieur (les besoins des autres, l’environnement…), pour trouver ou retrouver un équilibre.

l'équilibre, ça se cuisine

Un moment pour soi forcé vs un moment pour soi choisi,

qu’est-ce que ça change ?


Les bienfaits d’un moment pour soi forcé (confinement): Passer du temps avec les gens qu’on aime quand on a la chance de vivre avec elles, prendre du temps pour ranger, trier, nettoyer son chez « soi » et faire les choses qu’on a toujours reporté car jamais le temps de les réaliser, créer, peindre, bricoler, inventer, cuisiner, oser faire différemment. Oser sortir de sa zone de confort et se demander ce qu’on pourrait bien changer comme habitude en terme d’alimentation, de produits ménagers, en profiter pour faire soi-même, se (re)posséder de savoirs que l’on délègue habituellement.

Ça paraît simple en l’écrivant, en le lisant. Et passer à l’action ? Là, les peurs peuvent surgir, car c’est l’inconnu, peur de mal faire, de rater, de décevoir, de se décevoir, difficile de prendre de nouvelles habitudes, se remettre en question, remettre en question notre mode de vie jusqu’alors…


Les bienfaits d’un moment pour soi choisi : choisir, c’est prendre une décision bien ancrée dans son corps, son cœur et sa tête. On connaît les bénéfices de ces moments rares mais précieux. Essentiels même, à maintenir l’équilibre et continuer à avancer sereinement et aligné(e)/épanouie, savoir comment s’appuyer sur ses ressources, savoir ce qui nous fait plaisir, vibrer ou au contraire, nous fait réagir, bondir, savoir qu’on peut déconstruire pour reconstruire, savoir reconnaître nos maladresses et ajuster nos actions dans le futur…



La différence, vous l’avez compris est la volonté. Vouloir est synonyme de force, subir de faiblesse. Ici, le jeu de pouvoir n’est pas l’objet. La bienveillance envers soi et les autres a bien plus à sa place. Que l’on est l’habitude ou non de prendre soin de ses liens, je vous propose d’y goûter et de planifier l’expérience régulièrement, sinon le temps nous manque…


PS : Prendre un temps pour soi avec nos ateliers Cuisine-Thérapie© pour profiter de tous les bénéfices cités plus haut ;)